mer.

02

mai

2012

Valparaiso : mon véritable coup de coeur

             On m avait beaucoup parlé de la beauté de Valparaiso et je confirme, je suis littéralement tombée sous le charme de cette ville ! La vallée du Paradis, elle ne pouvait porter meilleur nom ! Valpo (comme ses habitants la nomment) est située sur les côtes pacifiques, elle constitue la deuxième ville et le premier port du Chili. Capitale culturelle oú vécu le célèbre poète Pablo Neruda, Valpo regorge de squatts d artistes, de centres culturels et d oeuvres artistiques dans l espace public. Son centre historique a été classé Patrimoine culturel de l Humanité par l UNESCO. Les gens transpirent la joie, la fureur de vivre, jeunes etudiants, syndicalistes et personnes agées, tous sont en proie à la magie de Valpo.

Les rues : sinueuses, etroites, colorées, mystérieuses, les maisons très colorées : rouge, verte, citron... Valpo est une ville très populaire, voire pauvre. Les maisons sont dans un très mauvais état en général, beaucoup abandonnées. Les tremblements de terre sont monnaie courante, de nombreuses fissures sur les immeubles et des églises chancelantes en sont les marques fébriles.

Valparaiso ressemble un peu à Lisbonne de par ses collines (cerros) et ses veiux quartiers: d ailleurs, ont m a fortement deconseillé de me balader dans certains d entre eux.

Au Chili, c est la rentrée et pour marquer le coup, les étudiants ont décidé de reprendre la lutte et les manifestations. En effet, depuis l arrivée au pouvoir de Piñera (droite traditionnelle, on dit même que c est un proche de Pinochet...), les privatisations vont bon train et mème le secteur de l education est concerné. Depuis le vote de la loi de privatisation des universités,  le coût moyen annuel de scolarité s él`ve à 2 500 dollars ! Evidemment, de nombreux jeunes ne peuvent se payer ses frais.... et je ne parle pas des facs privées, oú les frais peuvent s elever à 15 000 dollars...

En 2011, les etudiants ont manifesté toutes les semaines pendant 7 mois ! Mais le gouvernement n a rien lâché.... De très fortes répressions ont eu lieu et je peux le confirmer puisque j ai assisté à la première manif (marcha) des étudiants de Vaparaiso.

Une grande marche joyeuse et festive, des batucadas, des danseuses, de grandes pancartes peintes et colorées... Malheuruesement, la marche se termine par des tirs de gazs lacrymogenes de la part de la police d etat. Je vois arriver des cars entiers de flics, des vehicules de guerre, et là je commence à avoir peur alors que tout se passait très pacifiquement. Je suis avec deux italiens, ils sont choqués tout comme moi de la violence de la riposte policière. Les rues sont enfumées de gaz, les magasins tirent leur rideau, les passants se cachent le nez et les yeux, sans grande panique, ils ont l air habitué...

J ai l impression de vivre un moment de guerre civile, je prends quelques photos et decident de m eloigner. Les manifestations du 1er mai a Santiago seront bien plus chaudes que celles que je viens de vivre.....

En tout je serai restée une bonne semaine dans cette magnifique ville entre visite d ateliers d artistes, balades sur les cerros et le front de mer, degustation de fruits de mer et belles rencontres de chiliens et backpakers !

Écrire commentaire

Commentaires : 0