L enfer de Potosi : Voyeurisme ou tourisme solidaire ?

                 Tous les voyageurs parlent de Potosi. Situee a plus de 4 000 m d altitude, Potosi est a l origine du capitalisme europeen !. Pendant des siecles, les espagnols ont pillé ses richesses en argent, or et autres mineraux et n y ont laissé que detresse et desolation. 

Au total plus de 8 millions de morts, des milliards volés (on parle de plus de 30 000 tonnes d argent pur !) et un pays qui n a pas su se développer... Les indiens etaient obligés d aller travailler a la mine, parfois 4 mois sans en sortir ! Des milliers ont donc préféré se suicider plutot que d offrir leur âme aux espagnols. La legende dit qu avec tout l argent trouvé, on aurait pu construire un pont d argent de Potosi a Madrid ! Et qu avec tous les sacrifices en vie humaines, ce sont plus de 10 ponts que l on aurait pu ériger.... Au 17eme siecle,  Potosi est alors la plus grande ville d Amerique du sud. No comment.... Cette histoire me met tres mal a l aise. 

En parallele, les espagnols mirent en place la culture de la coca. Ils connaissaient les vertus de cette plante, qui permettaient une production plus elevée. Avec la coca, les mineurs n ont pas faim, ni sommeil, sachant que la nourriture est vite contaminée dans une mine. Les espagnols emmenerent des esclaves africains afin de travailler dans les mines, mais ils ne resisterent pas a l altitude, encore des milliers de morts... Alors, les conquistadors ont une idee de genie (...), faire cultiver la coca par les esclaves noirs dans la region de la Paz, les mineurs triment et doivent acheter la coca de leurs oppresseurs ! Aujourd hui encore, il y a une grande communauté d origine africaine a Coroico. Tres marrant de voir des mamas africaines habillees en cholitas avec les tresses et les chapeaux melons ! 

La mine est toujours exploitée par des cooperatives de mineurs boliviens, mais ils ne gagnent que misere. Les conditions de travail sont deplorables et l esperance de vie d un mineur de Potosi ne s elevent pas a plus de 50 ans.... Ils souffrent en effet de la maladie nommée la silicose, qui affecte les poumons. Je pense tres fort a mon pere et a toutes ses vies de sacrifice...  

Un autre business est né : la visite des mines par des tours opérateurs. J hesite a le faire, surtout que je suis bien malade depuis quelques jours : turista bolivienne... Je me demande bien ce que peuvent apporter des touristes en manque de sensations fortes, mais beaucoup me repondent que le tourisme profitent aussi aux mineurs, qui se voient offrir des cadeaux a l entree et un petit pourcentage des entrees. Je reste sceptique, mais achete quand meme un billet d entree. 

Nous sommes samedi, il y a donc moins d activité dans la mine, mais les touristes sont eux bel et bien presents !

C est avec beaucoup d emotions que je rentre dans cet enfer, le dos courbé et le coeur serré. Le manque d air se fait sentir des les premiers metres, l odeur est desagreable, les pieds dans l eau. Premieres impressions, la mine est un veritable gruyere, tout est creusé tres anarchiquement, des rails approximatifs menet dans les trefonds de la mine, au sol des poublles partout de bouteilles et de coca recrachée. Le tour operateur nous avait conseillé d acheter des rafraichissements et de la coca pour les offrir aux mineurs. Nous rencontrons les premiers poussant un chariot de 500 km... Sans nous saluer, ils nous demandent de la coca. Je comprends tout de suite que les touristes ne sont pas les bienvenus et je commence a ne plus trouver d air. Je decide alors de sortir...

Je n ai pas aimé cette experience, je me suis sentie tellement voyeuse et me suis imaginée la meme chose a la fons¡derie de mon pere. Des touristes venant voir ses hommes mourir. Selon moi, les mineurs ne profitent en rien des retombees economiques du tourisme. Ces sont des conditions de travail proches de Germinal, sacahnt que quelques enfants y travaillent egalement. Le president Evo Morales a fait voter une loi interdisant le trvail des moins de 18 ans dans les mines avec des obligations horaires, mais les mineurs ne l entendent pas de cette facon et manifestent. Un grand conflit social que Morales perdra et ne remettra plus en cause... 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    piana (jeudi, 26 avril 2012 13:26)

    merci pour ce commentaire réaliste et qui révèle une autre face du tourisme solidaire qui se vend si cher aux européens.
    La réalité des conditions de vie dans certains pays étrangers peut être difficile à découvrir par soi même mais si en plus, des tours opérateurs se mettent à s'enrichir sur la visite de tels sites, la misère "humaine" n'est pas toujours où on la croit !