MITAD DEL MUNDO !

La semaine de mission achevée, nous nous rendons a la Mitad del Mundo, situe a 1 h au nord de Quito. Pour ce faire, nous prenons un bus qui nous coûte seulement 40 ctms ! 

Bienvenue au lieu mythique qu´est la Mitad del Mundo ! Altitude : 2 483 m Longitude : 78°27´08´´ Latitude : 0° 0´0´´. Cette ville, ou plutôt ce lieu-dit, est le site le plus visité du pays. C´est au XVIIè s., Siècle des Lumières que les savants se demandaient quelle était la forme exacte de la terre. Pour le savoir, l´Académie des Sciences envoya deux équipes francaises . l´une au pôle nord, en Laponie et l´autre, amenée par Charles de La Condamine, prit la route de Quito, vice Royaume du Pérou. C´est dans les Andes qu ils pouvaient être en altitude avce un paysages de hautes montagnes dégagées. Dommage pour ceux partis dans le grand froid, c´est la deuxième équipe qui trouva la ligne magique, après de nombreux obstacles qui coûta la vie à de nombreux savants.

L´histoire est vraiment passionnante ! Pour comprendre un peu la physique et les effets de la latitude 0°0´0´, nous sommes allés au Musée Inti Ñan. Il se situe sur la véritable ligne de l´équateur, trouvé bien avant les francais par les Quitu-Caras, une tribu qui existait bien avant les Incas et qui déduisit la position de la ligne grâce aux astres ! Ce site était pour eux le plus proche du dieu Soleil.

Le guide nous explique que la région était peuplé par les Shuars, les fameux réducteurs de tête !!! Ils décapitaient en effet leurs rivaux, vidaient l´intérieur puis mettaient des cailloux }a l´intérieur de la tête et les faisaient bouillr: Ils répétaient cette opération afin de réduire la tête.

Ce rite leur permettait de garder l´âme de leur ennemi et de ne plus jamais avoir leurs regards derrière l´épaule....

 

Après l´histoire, un peu de pratique (non, non, nous n avons pas réduit de têtes....). Sur la ligne de l´équateur, on peut réaliser des expériences très surprenantes : on peut faire tenir un oeuf sur un clou, certains n´y arrivent pas, moi, j´ai eu mon diplôme ! Egalement l´expérience de l´eau qui coule dans un évier : sur la lgne, leau tombe du trou sans tourbillon, au nord, l´eau tourbillonne dans le sens des aiguilles d´une montre et au sud l´inverse.

Il est très difficile de marcher sur la ligne en fermant les yeux ; on perd tout équilibre !

Les francais ont érigé un immense monument de 43 m de haut ("on est les plus forts !") symbolisant la moitié du monde. Pour y accéder, une grande allée de statuts des bustes des savants de la mission Condamine. On peut visiter les apvillons qui bordent cette allée, mon coup de coeur, celui de l´Equateur, avec les oeuvres de Oswaldo Guayasamín (1919-1999).

Né d´un père indigène et d´une mère métis dans les quartiers pauvres de Quito, celui qu´on appelait le peintre des mains (elles sont toujours grandes et au milieu de ses oeuvres), a toujours voulu dépeindre les maux de la société équatorienne. À decouvrir !

 

 

Après l´histoire, un peu de pratique (non, non, nous n avons pas réduit de têtes....). Sur la ligne de l´équateur, on peut réaliser des expériences très surprenantes : on peut faire tenir un oeuf sur un clou, certains n´y arrivent pas, moi, j´ai eu mon diplôme ! Egalement l´expérience de l´eau qui coule dans un évier : sur la lgne, leau tombe du trou sans tourbillon, au nord, l´eau tourbillonne dans le sens des aiguilles d´une montre et au sud l´inverse.

Il est très difficile de marcher sur la ligne en fermant les yeux ; on perd tout équilibre !

Les francais ont érigé un immense monument de 43 m de haut ("on est les plus forts !") symbolisant la moitié du monde. Pour y accéder, une grande allée de statuts des bustes des savants de la mission Condamine. On peut visiter les apvillons qui bordent cette allée, mon coup de coeur, celui de l´Equateur, avec les oeuvres de Oswaldo Guayasamín (1919-1999).

Né d´un père indigène et d´une mère métis dans les quartiers pauvres de Quito, celui qu´on appelait le peintre des mains (elles sont toujours grandes et au milieu de ses oeuvres), a toujours voulu dépeindre les maux de la société équatorienne. À decouvrir !

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Sâadia (mardi, 01 novembre 2011 11:35)

    C'est bon pour tous les sens ces photos. Encore merci HNINA ! Tout le monde t'embrasse.
    A bientôt

  • #2

    Pimousse (mardi, 01 novembre 2011 15:18)

    Oooohh Guyasamin !! J'adore...
    Et puis ben félicitation pour l'obtention de ton diplôme !! ;)
    On veux encore des histoires !!! :P

  • #3

    Najat (mercredi, 02 novembre 2011 20:24)

    Bonjour Hnina,

    un peu de culture ça fait du bien !
    Merci tu nous emmènes avec toi.
    Biz Portes toi bien....